Affirmation de soi : L’outil primordial pour parfaire votre communication


L’affirmation de soi, appelé aussi assertivité, est une compétence sociale qui repose en grande partie sur une communication efficace, et sur le respect des pensées et des souhaits des autres. Les personnes assertives expriment clairement, honnêtement et humblement leurs sentiments, leurs désirs, leurs besoins, leurs opinions et leurs limites, sans anxiété excessive, et de manière à respecter la sensibilité et les droits des autres.

Les personnes assertives ont moins de pensées anxieuses, même lorsqu’elles sont stressées, et elles sont fermes sans être grossières. Elles réagissent aux émotions négatives sans devenir agressives et n’hésitent pas à défendre leurs points de vue ou leurs objectifs, et à essayer d’influencer les autres pour qu’ils voient leur côté. Elles sont également ouvertes aux compliments et aux critiques constructives. L’affirmation de soi est souvent associée à une estime de soi et une confiance en soi accrues.

Elle n’est pas un phénomène figé, elle se développe et s’améliore à travers des exercices pratiques et de l’expérience.

1. Abandonnez les comportements « primitifs »

Si l’assertivité est définie comme la capacité à formuler son opinion et à défendre ses droits sans pour autant empiéter sur ceux des autres, cela signifie que l’Homme à le pouvoir de faire passer toute idée, même contraire aux croyances collectives, sans faire preuve d’agressivité.

Pour favoriser l’affirmation de soi, il semble alors qu’il faille se désolidariser des réactions primaires telles que l’agressivité, la soumission ou la manipulation.

Ces dernières sont en effet des freins à l’épanouissement et à l’apparition du bonheur.

Le principe d’agressivité :

L’agressivité ou agression est basée sur la volonté d’imposer son opinion par la force ou la domination physique.

Elle résulte d’un comportement social volontaire, intentionnellement dirigé contre une cible identifiée.

D’un point de vue relationnel, elle se matérialise par l’établissement d’une domination intellectuelle ou physique en respect de la loi du « plus fort ».

L’agressivité mène inéluctablement au conflit ou à la soumission de l’interlocuteur qui reconnaît votre affirmation de soi sous la contrainte.

Le principe de soumission :

La soumission est l’abandon de l’interaction sociale au profit d’un dominant par la fuite ou le refus d’imposer son point de vue.

Il en résulte une acceptation à contre cœur et une remise en cause de l’estime de soi de par l’incapacité à s’affirmer en tant qu’individu.

Le principe manipulation :

La manipulation repose sur le désir d’imposer son opinion par la ruse ou le subterfuge. Il en découle alors une acceptation de votre point de vue par votre interlocuteur, sans que ce dernier en réalise l’entière signification.

L’affirmation de soi repose sur le choix que fait un individu de refuser d’imposer son idéologie en ayant recours à l’un de ces trois principes, faisant de lui un être doué de compassion et respectant les avis contradictoires de ses interlocuteurs.

Elle se base sur le respect réciproque et la communication à armes égales.

2. Cultivez les dispositions nécessaires

Pour affirmer sa personnalité et ses opinions à travers la communication et le dialogue, vous devez donc commencer par vous respecter vous-même et vous accorder tout le crédit que vous méritez.

Votre point de vue n’a pas moins d’importance que celui d’une autre personne, même si cette dernière est socialement plus reconnue que vous.

Quel que soit le milieu, vous devez donc adapter votre comportement aux situations que vous rencontrez.

L’affirmation de soi découle du respect d’autrui et de la croyance en son propre potentiel.

Il est alors nécessaire de développer certaines qualités qui vous permettront de vous épanouir à travers votre affirmation de soi

Les relations d’égal à égal :

Pour gagner en crédibilité et ainsi être considéré comme un interlocuteur de valeur, vous ne devez jamais remettre en cause les capacités intellectuelles des personnes avec qui vous entrez en contact.

Leurs mots, pensées ou raisonnements ont autant de valeur que les vôtres, quel que soit leur âge, leur sexe ou leur origine.

La confiance en soi :

Le thème de la confiance en soi revient souvent dans les discours sur l’épanouissement.

Un individu commence à démontrer qu’il a confiance en lui à partir du moment où il n’hésite pas à prendre la parole et le fait avec conviction.

La réactivité cohérente :

Une personne encline à développer l’affirmation de soi sait identifier et se défendre contre l’agressivité et la manipulation en s’appuyant sur son charisme et de sa logique.

Ainsi vous donnerez de l’énergie à une personne en état de soumission ou chercherez à trouver les points d’accord potentiels avec une personne agressive par exemple.

L’adaptation de sa communication :

Une communication efficace est la base du développement de capacités relationnelles et de la démonstration de sa personnalité.

Il apparaît donc évident que l’affirmation de soi passe par la maîtrise de cette dernière.

3. Adoptez certaines techniques notoires

Il existe de différentes méthodes de communication reconnues comme favorisantes l’affirmation de soi.

Voici les 2 principales qui pourront vous aider à faire de l’assertivité une qualité utilisée au quotidien pour favoriser votre épanouissement.

Le Fogging :

Le fogging est une méthode de discussion qui repose sur la recherche du compromis afin de faire avancer le débat et de limiter les caractères agressifs de vos interlocuteurs.

Il repose sur la mise en relief des éléments sur lesquels une entente est possible, avant de réfuter les points sur lesquels on s’oppose.

Le fogging évite de contredire en bloc une affirmation ou un discours, ce qui aura pour effet de moins heurter la sensibilité de la personne le formulant.

Le message-je :

Lors d’un débat animé, il est recommandé d’utiliser le « je » pour commencer vos phrases.

Cela évite à vos interlocuteurs de se sentir jugés ou dévalorisés si vous émettez une contradiction face à leur prise de position. Elle favorise l’affirmation de soi sans remettre en cause la crédibilité d’autrui.

Comme vous le voyez, l’affirmation de soi est basée sur votre savoir-faire en matière de communication.

C’est en respectant les autres que vous parviendrez à vous ériger en personne crédible, douée d’un bon sens relationnel et parviendrez à vous épanouir en tant qu’individu ayant son propre système de pensée.


12 réponses à “Affirmation de soi : L’outil primordial pour parfaire votre communication”

  1. C’est très important de s’affirmer dans son milieu de vie, mais encore faut-il se connaître soi-même et avoir la capacité intellectuelle de respecter les autres et leurs opinions.

    • L’affirmation de soi est effectivement un enjeu crucial de l’épanouissement personnel. Le respect d’autrui est une condition pour pouvoir trouver sa place dans son environnement, comme souligné dans ce commentaire.
      Merci pour cette participation!

    • Bonjour,
      En effet, pour réussir à mieux s’affirmer il est important d’apprendre à mieux se connaître. Car nos difficultés à nous affirmer trouvent d’abord une origine dans notre tête.
      D’une part, il y a nos peurs : peur d’entraîner un conflit en fixant nos limites, peur d’être rejeté en refusant, peur d’être égoïste en disant non, etc.
      D’autre part il y a nos « croyances », des croyances qui sont gravées en nous :
      1. Par notre entourage et notre éducation (« Entre frères et soeurs, il faut s’entraider », « Il faut obéir à celui qui a le pouvoir »)
      2. Par des expériences (« Petit, je me suis fait taper parce que j’ai refusé quelque chose. Aujourd’hui si je dis non je risque encore de passer un sale quart d’heure. »)
      Au-delà des techniques de communication qui vous donnent des moyens efficaces pour vous affirmer, vous pouvez donc aussi réfléchir aux raisons qui vous empêchent de vous affirmer convenablement.
      Bravo pour ce blog !
      Rémi

      • Bonjour Rémi.
        Merci pour ce retour qui vient compléter l’étude fournie, ainsi que pour le compliment.
        À très bientôt !

  2. Salut, j’ai des problèmes d’adaptation dans les collectivités.
    En même temps, je ne sens pas le respect voulu et que je suis apprécié.
    J’ai besoin de votre aide !

    • Bonjour Med, je vous conseille la lecture d’articles plus récents pour compléter celui-ci, comme « être sociable », la « communication non verbale » ou la « confiance en soi ».
      Pour être accepté par les autres, le plus important est de commencer par assumer son image, sa personnalité et refuser le fait de rester en retrait.
      Votre parole a autant de valeur que celle de n’importe qui. Le regard des autres ne doit pas vous faire changer.
      Parvenir à être soi même est l’un des piliers du développement personnel.

      • La communication s’apprend surtout plus par le contact et l’expérience que par des livres ou des méthodes standard.
        Il n’y a pas de gens parfaits ni de communication parfaite.
        La gentillesse naturelle qu’ont certaines personnes est très agréable ; le problème c’est les autres (les grincheux, les jaloux, les orgueilleux, etc..).
        Et pour ces autres, c’est au cas par cas. Réagir en fonction de la personne ET de la situation.
        Oui,Jean -Baptiste, il s’agit bien d’être soi-même, mais encore faut-il savoir ce qu’est « être soi -même? » . Quand l’est-on vraiment ?
        Le mieux est d’abord de n’avoir peur de personne tout en ayant du respect envers les autres (mais le respect lui-même est perçu différemment selon les gens et cela peut créer des malentendus).
        Parfois il faut dire son ressenti, parfois non … Il n’y a pas de recettes, je pense.

        • Bonjour Bleuvelours.
          Non effectivement, il n’y a pas de recette, mais il existe malgré tout des règles communicationnelles informelles admises par consensus selon l’environnement dans lequel nous évoluons.
          En ce qui concerne le débat sur « être soi », je vous recommande la lecture de l’article titré « Avoir le courage d’être soi : comment parvenir à l’indépendance psychologique » où les questions posées dans votre commentaire sont traitées.
          À bientôt !

  3. Intéressant le fogging, je ne connaissais pas. As-tu plus d’information sur cette méthode quelque part ? Un article ou un livre que je pourrais lire ? Merci ! 🙂

    • Bonjour Julien !
      La plupart des livres s’intéressant à l’assertivité évoquent cette technique, qu’ils emploient ouvertement ce terme ou lui donnent un autre nom.
      « Être soi dans ses relations – Développer son assertivité en entreprise  » de Sylvie Grivel serait cependant celui que je te recommanderais (c’est le plus utilisé en termes de références lors du développement de ce thème) !
      À bientôt ! 🙂

  4. Bonjour,
    Tu as parfaitement raison et je privilégie l’option du « égal à égal » comme principe de départ.
    Par contre, il m’est arrivé de rencontrer des gens avec lesquels je devais absolument sortir le « pitbull » en moi pour être respectée sinon, on tentait de m’écrabouiller et me discréditer. Quand on « replace » ce genre de personne, on s’attire instantanément le respect. C’est comme s’ils nous testaient pour voir notre potentiel et ainsi pouvoir profiter de nous ou non ! Un peu comme s’il s’agissait d’un « shit test du respect » !
    Fondamentalement, il faut s’ajuster à la personne en face de nous et être caméléon. Également, ne pas avoir peur de mettre son pied dans la porte. Bref, faut s’assumer et assurer en tout temps !
    Cordialement, UNE Québécoise

    • Exactement Chantal, et cela sans jamais perdre de vue le respect d’autrui, qui est à mon sens une valeur fondamentale. 🙂
      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.