Productivité : comment et pourquoi l’augmenter ?


La productivité personnelle, c’est le rapport entre la production et le temps.

L’augmenter, c’est gagner soit en temps, soit en production.

La productivité est en général l’enjeu numéro un des entrepreneurs ou des travailleurs freelance.

Créer un maximum de valeur en un temps minimum est souvent l’une des clés d’une activité concurrentielle et rentable, mais aussi d’une meilleure gestion de son temps et de ses ressources dans sa vie personnelle, familiale et dans ses loisirs.

Même si le fait de se fixer des objectifs stimulants peut vous aider à travailler plus efficacement, un réel gain de productivité passe généralement par une réorganisation de votre travail et de votre temps.

Votre productivité ne se compte pas en euros

Augmenter sa productivité, ce n’est pas simplement gagner plus d’argent.

L’argent n’est qu’un moyen, un carburant pour réaliser vos projets. Il n’est pas une fin en soi.

Même si le fait de se fixer des objectifs chiffrés en monnaie peut vous aider à être plus productif, avoir des objectifs plus concrets est bien plus stimulant.

Ainsi, le youtuber Jean Rivière, qui anime une émission en ligne sur l’entrepreneuriat et le nomadisme digital, explique dans l’une de ses vidéos qu’il se fixe des objectifs chiffrés en mètres carrés (correspondant à la surface qu’il pourrait se payer pour un projet immobilier à la fin de sa journée de travail) ou en jours de temps libre (dans l’optique d’économiser assez pour tenir un an sans avoir besoin de revenus et avoir la capacité de prendre plus de risques).

Bien sûr tout cela est convertible en devises, mais gagner de l’argent sans savoir ce que l’on va en faire est bien moins motivant.

Il est important de savoir pourquoi on travaille.

De la même manière, vous pouvez découper tout votre emploi du temps en fonction de vos dépenses en considérant que l’un de vos clients vous permet de payer votre loyer, qu’un autre paie votre déjeuner ou votre dîner, qu’une tâche paiera votre resto de ce soir…

Après avoir calculé toutes vos dépenses et les avoir ramenées à une moyenne quotidienne, vous vous rendrez mieux compte de la valeur de chaque tâche, ce qui vous motivera d’autant plus.

Regroupez vos tâches pour plus de productivité

Une augmentation de la productivité passe souvent par une réorganisation des tâches.

Vous adoptiez peut-être cette technique à l’école de choisir des sujets pour vos exposés qui puissent « coller » pour plusieurs matières.

Si par exemple votre professeur d’histoire vous demandait un exposé sur le thème de la Renaissance, votre professeur de musique un travail sur un instrument et votre professeur de technologie une étude sur la fabrication d’un objet, le sujet de facilité aurait été « l’usinage de la flûte à bec durant la Renaissance ».

En faisant un gros travail de recherche et de rédaction pour le tronc commun de vos trois exposés, vous pouviez réduire considérablement votre charge de travail, mais aussi produire un travail de meilleure qualité puisque les découvertes que vous faisiez pour chaque thématique étaient enrichissantes pour les deux autres.

Même si vous avez quitté les bancs de l’école, continuez à regrouper vos tâches sur ce modèle. Limitez votre domaine d’expertise.

Si vous devez vous déplacer chez vos clients, essayez de viser une zone géographique limitée.

Dans vos tâches aussi, essayez de vous spécialiser dans une activité précise pour limiter les besoins en matériel et en acquisition de compétences.

Essayez au maximum de « scaler » votre activité, c’est à dire d’avoir un business model dans lequel un travail de votre part peut être vendu plusieurs fois.

Par exemple, écrire un livre demande plus d’effort que de donner une conférence ou une formation.

Cependant, il peut être vendu des millions de fois sans que vous ne fournissiez plus d’effort, surtout s’il s’agit d’un e-book.

N’hésitez pas non plus à éliminer les tâches chronophages qui ne vous rapportent que peu de plaisirs ou de profits.

Selon la loi de Pareto, 80% de nos bénéfices sont apportés par 20% de notre travail (cette loi des 80 – 20 s’applique à de nombreux autres domaines).

Identifiez dans votre travail comme dans votre vie personnelle les 20% d’activités les plus efficaces et focalisez-vous dessus.

Votre temps est précieux

Gagner en productivité, c’est avant tout gagner du temps, mais c’est aussi ne pas en perdre.

Cela ne veut pas dire que vous deviez être toujours en activité, ou toujours productif.

Il est très important d’avoir des moments de repos, de rêverie et de loisir.

En revanche, les temps d’attente, c’est-à-dire d’inactivité subie et forcée sont à bannir.

La manière dont vous utiliserez votre temps de transport est symptomatique de votre productivité.

Pensez les transports comme un moment productif. Une heure de train peut être le moment de prendre son déjeuner, de travailler, de se détendre en regardant un film ou de finir sa nuit de sommeil pour faire le plein d’énergie.

Une heure de voiture peut aussi être productive. Elle peut être l’occasion par exemple d’écouter un livre audio ou une conférence qui vous ferait avancer professionnellement ou dans votre épanouissement personnel.

Conduire en solitaire, c’est aussi l’occasion de réfléchir, de repenser son emploi du temps, de faire sa « to do list » dans sa tête, d’imaginer des moyens efficaces de faire décoller son business ou de se préparer mentalement à un entretien avec un client.

Le changement, c’est maintenant…

Les personnes les plus productives sont en général celles qui ont trouvé le modèle de travail le plus ingénieux.

Il n’y a pas de modèle idéal de gestion du temps ou du travail.

Certains sont plus productifs la nuit que le jour, d’autres ne parviennent à se concentrer que sur de courtes périodes et ont besoin de temps de repos régulier, d’autres encore perdent vite le fil et ne sont pas capables de changer de tâche régulièrement.

Essayez de nouvelles manières de vous organiser.

Changez jusqu’à ce que vous ayez trouvé la méthode et les horaires qui vous conviennent.

N’ayez pas peur de perdre du temps pour mieux en gagner plus tard.

Vouloir être plus productif sans changer ses habitudes de travail est vain.

Ne restez pas toujours dans les mêmes schémas avec l’espoir d’être plus performant en dépensant plus d’énergie.

Osez le changement…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.