S’ouvrir aux autres pour assainir ses relations


S’ouvrir aux autres est un exercice à double sens.

Il est important d’arriver à se confier, à donner une partie de soi, mais il est également fondamental de réussir à recevoir ce que les autres nous donnent.

Faire le premier pas peut vous permettre de débloquer une situation ou d’engager une relation.

S’ouvrir aux autres, c’est avant tout accepter l’autre pour qu’il nous accepte en retour.

S’ouvrir aux autres pour se sentir plus soutenu

Avoir une vie sociale solide est important pour traverser les épreuves de la vie.

Partager ses joies et ses malheurs leur donne plus de sens. C’est un besoin que chacun de nous nourrit.

Mais certains ont beaucoup de mal à se confier, à partager leur ressenti, à s’ouvrir aux autres.

L’important n’est pas la quantité de relations que vous nourrissez ni le fait de crier sur tous les toits vos réussites et vos chagrins.

L’essentiel réside plutôt dans la qualité de ces relations.

Essayez de cultiver des relations de confiance dans lesquelles vous pourrez vous soutenir mutuellement.

Ouvrez-vous même à vos ennemis

S’ouvrir aux autres ne se limite pas à entretenir des relations intimes avec vos proches.

Il est important de laisser paraître une partie de son jardin secret dans tous les domaines.

Dans votre couple et dans vos relations amicales bien sûr, mais pas uniquement.

Dans votre vie professionnelle, essayez de vous dévoiler un peu à vos collègues, vos clients ou vos partenaires.

Pas besoin de leur faire part de tous les détails de votre vie privée, mais apprenez à sortir parfois du cadre pour établir une relation de confiance au-delà du travail.

S’ouvrir aux autres permet de leur montrer votre sincérité.

Confiez-vous même (mais pas trop) aux personnes en qui vous n’avez pas confiance ou que vous ne portez pas dans votre cœur.

C’est le meilleur moyen d’assainir vos relations et de montrer que vous êtes prêt à faire le premier pas.

Prenez les devants

S’ouvrir aux autres demande un minimum d’investissement personnel.

Si dans un climat de timidité, de méfiance ou de gêne les autres ne viennent pas à vous, alors venez à eux.

Organisez des évènements ou des projets dans le cadre professionnel ou privé, initiez des conversations à la machine à café, invitez les personnes que vous voudriez connaître mieux à dîner ou à boire un verre.

Prendre les devants vous donnera l’ascendant. La plupart des gens se sentent flattés d’être choisis, invités, qu’on leur porte attention.

Cela ne peut jouer que positivement en votre faveur.

Faites preuve d’empathie

S’ouvrir aux autres, c’est aussi accepter que les autres s’ouvrent à soi.

Il faut donc apprendre à les accepter. Intéressez-vous vraiment à vos interlocuteurs.

Évitez de trop parler de vous ou de donner votre avis sur ce qu’ils vous racontent.

Acceptez les gens comme ils sont. Vous êtes là pour les écouter, les aider et non pour les juger.

Soutenez-les et motivez-les dans leurs choix et leurs projets.

Questionnez-les un maximum. Tentez d’en savoir plus sur eux de manière neutre et bienveillante.

Privilégiez les questions ouvertes plutôt que les conseils ou les interrogatoires inquisiteurs.

Soyez authentique

Une relation solide est basée sur la confiance mutuelle.

Soyez vous-même. N’hésitez pas à partager vos faiblesses.

Ne jouez surtout pas un jeu. C’est le moyen d’avoir une vie sociale de mauvaise qualité.

S’ouvrir aux autres, c’est parvenir à se montrer tel que l’on est, même lorsque cela n’est pas à notre avantage.

Cela ne veut pas dire que vous devez tout dévoiler de vous. Vous pouvez garder une part de mystère.

Mais ce que vous dévoilez de vous doit être authentique.

S’ouvrir aux autres, c’est jouer collectif

Autant dans le privé que dans votre vie professionnelle, autant dans vos loisirs que dans vos obligations, essayez d’avoir l’esprit d’équipe.

Pour s’ouvrir aux autres, il faut arriver à jouer dans la même équipe.

Prenez-vous au jeu de l’économie collaborative.

Faites du covoiturage, du coworking, de la collocation ou des échanges de garde d’enfants entre voisins.

C’est le meilleur moyen de recréer un vivre ensemble dans lequel chacun dépend des autres.

Cette nouvelle économie favorise grandement les rencontres le contact humain et l’ouverture d’esprit.

Découvrez de nouvelles manières de penser

S’ouvrir aux autres, c’est aussi s’ouvrir à leur culture, à leur manière de penser, à leur mode de vie, voir même à leurs opinions.

Soyez à l’écoute des idées et des arguments de vos interlocuteurs.

Participez à des débats, à des évènements culturels, à des discussions sur des thématiques sur lesquelles vous n’êtes pas forcément à l’aise.

Partagez ensuite vos points de vue sans les imposer.

Dire ce que l’on pense, ce n’est pas refuser que quelqu’un pense différemment ni le rabaisser.

C’est simplement admettre vos différences.

Soyez volontairement naïf ou candide pour explorer de nouveaux points de vue.

Apprenez à être quelqu’un d’autre…

Apprenez à être reconnaissant

S’ouvrir aux autres, c’est aussi et surtout être capable de les recevoir.

Pour cela, soyez avenant. Souriez, soyez poli, remerciez vos interlocuteurs pour ce qu’ils font pour vous, même si cela ne leur coûte rien.

Soyez reconnaissant pour ce qu’ils vous apprennent, les renseignements qu’ils vous donnent, ce qu’ils vous font découvrir, les personnes qu’ils vous présentent.

Entrer en relation avec les autres passe surtout par ce que l’on appelle en anthropologie le « don et le contre-don », c’est-à-dire une capacité à apporter quelque chose aux autres, mais aussi de recevoir ce qu’ils ont à partager.

Ces échanges sont ponctués de signaux verbaux et non verbaux qui ponctuent nos relations.

Attention aux relations toxiques

Même s’il est utile de s’ouvrir à un maximum de personnes, y compris celles avec qui vous avez de mauvaises relations ou êtes en conflit, il est parfois préférable de mettre certaines relations en stand by.

Attention à bien distinguer une relation toxique et une relation conflictuelle.

Les personnes que je qualifierais ici de « toxiques » sont celles auxquelles vous vous seriez trop ouvert, qui profitent de vos faiblesses et ne vous apportent rien en retour.

Ces relations peuvent parfaitement se retrouver chez vos amis ou même dans votre couple.

Elles sont déséquilibrées et parfois même dangereuses.

Les personnes à qui vous vous ouvrez complètement, à qui vous confiez tous vos secrets, doivent être des personnes de confiance et qui n’attendent rien en retour.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.